Baudelaire

Pubblicità

Sharing is caring!

Pubblicità

En 1841, pour tenter de dompter ce beau-fils indigne, son beau-père de général lembarque en juin, sur le “”Paquebot des Mers du Sud” pour un long voyage vers les Indes, mais, pris de nostalgie, il revient au bout de dix mois sans être parvenu à destination : son voyage sarrêtera finalement à lîle Maurice. Ce voyage pourtant éveille en lui lamour de la mer et de lexotisme qui vont enrichir son inspiration. Il gardera de ce voyage le souvenir de “la belle Dorothée”. Plusieurs poèmes comme LAlbatros ou Parfum exotique ont certainement été inspirés par ce voyage. À son retour, il demande sa part de lhéritage paternel pour vivre comme il lentend.
Il devient un dandy parisien, dépensant des sommes indécentes pour ses tenues excentriques ou lacquisition de coûteuses œuvres dart, sinstalle à lHôtel Pimodan, dans lîle Saint-Louis, se lie avec Jeanne Duval en 1842, une jeune mulâtresse qui restera sa compagne jusquà sa mort, en dépit des crises qui secouent leur liaison. Elle lui inspirera de nombreux poèmes, dont La Chevelure et Le Serpent qui danse.
En 1844, sa famille, alarmée par les dépenses du jeune homme qui a alors 23 ans, lui impose un conseil judiciaire qui limite largent quil peut toucher régulièrement : désormais, il va vivre misérablement.
Le 30 juin 1845, Baudelaire fait une tentative de suicide.
La même année, Baudelaire a déjà composé quelques pièces des Fleurs du mal. Il aide les créateurs du Corsaire Satan à écrire de petits articles et vit du journalisme dart. Baudelaire publie sa première plaquette, Le Salon de 1845. Il sy révéle critique de génie.
En 1847, La Fanfarlo paraît dans Le Bulletin de la société des gens et des lettres. Cette même année, Baudelaire découvre loeuvre dEdgar Poe (écrivain américain, 1809-1849). Il rencontre Marie Daubrun, une actrice dont les yeux lui inspirent en particulier Le Poison et Ciel brouillé.
En 1848, il participe aux émeutes parisiennes et senthousiasme pour la Révolution. Mais son engagement est de courte durée. Il revient à la littérature et commence à traduire les oeuvres dEdgar Poe quil a trouvées intéressantes, travail quil continuera jusquen 1865. Il devient lun des directeurs du Salut public.
En 1849, il séloigne progressivement de la politique. Pour lui le vrai combat est dans la poésie.
En 1850, premiers troubles causés par la syphilis.
En 1851, il écrira onze poèmes qui prendront place plus tard dans Les Fleurs du mal. Il rencontre Edgar Poe qui meurt le même année. Il dénonce le coup détat de Louis-Napoléon Bonaparte. Il publie Du vin et du haschisch.
En 1852, rupture avec Jeanne Duval et début de sa passion pour Apollonie Sabatier. Il lui envoie anonymement le premier poème quil a écrit pour elle. Il en enverra jusquen février 1854. Il créera plusieurs poèmes pour elle. Début de sa liaison avec Marie Daubrun dont il sinspirera pour faire des poèmes qui prendront place dans Les Fleurs du Mal.
En 1852 et 1853, premières publications dune étude sur Edgar Poe et de la traduction de ses textes.
Vers 1855, Baudelaire sétait épris de Mme Sabatier qui lui inspira plusieurs poèmes dont les Limbres qui feront partie plus tard des Fleurs du Mal.
En 1856, première édition des Histoires extraordinaires écrites en 1840 par Edgar Poe et traduites par Baudelaire.
En 1857, mort du général Aupick. Le 25 juin, première édition des Fleurs du mal qui contiennent tous les poèmes écrits par Baudelaire depuis 1840 paraît chez Poulet-Malassis et de Broise. Le 20 août, Baudelaire est condamné par la 6e chambre correctionnelle à 300 francs damende pour limmoralité de certains de ses poèmes. Le 30 août, Baudelaire et Madame Sabatier deviennent amants pour une nuit. Pour soulager ses violents maux de tête, Baudelaire utilise lopium, comme son contemporain Thomas de Quincey, dont il analyse les Confessions dun mangeur dopium dans Les Paradis artificiels.
En 1858, Charles Baudelaire se réconcilie avec sa mère.
En 1859, Baudelaire va voir sa mère à Honfleur et y écrit plusieurs poésies.
En 1860, Baudelaire est accablé de dettes et il publie les Paradis artificiels.
En 1861, la deuxième édition des Fleurs du mal parait enrichie de trente-cinq pièces nouvelles.
En septembre 1862, parution de vingt et un Petits poèmes en prose dans la presse. Le 1er février 1863, faillite des éditions Malassis. En avril, il fait également paraître un long article sur Richard Wagner.

(fonte: biblioweb)

 

Les fleurs du mal

Avec Les Fleurs du Mal, Baudelaire annonce quelques-uns des traits les plus marquants de la poésie moderne. Ses vers y respectent sans doute les règles les plus strictes de la prosodie classique, mais laudace des figures de style, la précision dans lanalyse des mouvements de lâme, un goût certain pour la provocation, tout cela mène à Rimbaud puis, avec lui et avec quelques autres artistes comme Lautréamont et Mallarmé, à lart poétique de notre temps.
Les Fleurs du Mal constitue lunique recueil de vers composé par Baudelaire. Dès 1845, le poète annonçait la publication dun livre qui devait sappeler Les Lesbiennes. En 1848, Baudelaire se mit à préférer un autre nom pour son oeuvre, Les Limbes. À lépoque, il imaginait que ses poèmes devaient évoquer les sept péchés capitaux, péchés au-dessus desquels trônerait le mal suprême, lEnnui. Ce nest quen 1857 que Baudelaire publia son recueil sous son titre définitif, Les Fleurs du Mal. Une seconde édition suivit en 1861 et cest celle-là qui est reproduite sur ce site.
Les Fleurs du Mal est un titre particulièrement heureux. Il renvoie à la beauté en germe dans la perversité, mais aussi à celle que recèle la souffrance physique ou morale dont on peut être la victime. Cette beauté, des poètes romantiques comme Byron sétaient déjà chargés de la révéler ; en ce sens, Baudelaire sinscrit dans une tradition qui avait fait de Satan le plus splendide des anges. Mais le titre rappelle aussi que la fleur dun objet en désigne lessence ; et, de fait, Baudelaire a décrit, dans son recueil, à la fois la cause première du mal, cest-à-dire lEnnui, et ses effets les plus pervers.
Mais on aurait tort de ramener le livre de Baudelaire à lunique thème du mal. La palette de lartiste est évidemment plus variée que cela : lexaltation la plus vive (Elévation), lévocation de la pureté spirituelle, léblouissement devant la beauté et même le caractère anodin de certains poèmes comme La Pipe font des Fleurs du mal lune des créations les plus variées de lhistoire de la poésie.

di Francesco Avolio

Pubblicità
shares
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: