La drogue

Pubblicità

Sharing is caring!

Pubblicità

La drogue est un des grands pièges de notre époque, non quelle tue autant que les accidents de mobylettes ou de mots, mais elle RAVAGE insidieusement des vies en plein DEVENIR. Si on sen sort au bout de quelques années, cest bien souvent trop tard pour réussir sa vie sociale.

En fait, il y a plusieurs sortes de drogues. Les dures et les douces, dit-on dhabitude. On pourrait aussi parler de drogues licites comme le tabac, lalcool et les médicaments prescrits par des médecins et de drogues illicites comme lhéroïne, la cocaïne et le crack (encore peu répandu en France), qui sont des « drogues dures », et lherbe et le haschich, qui sont des « drogues douces ».

On pourrait aussi dire que lalcool, drogue licite, est une drogue dure et que le tabac, autre drogue licite, est une drogue douce. Quy a-t-il de commun à toutes ces drogues?

Dabord  le fait quelles induisent une DEPENDANCE, peut être

plus ou moins forte. Le corps est en manque et ce manque est si douloureux que l on est prêt à tout pour le combler. Certains volent, dautres vont jusquà tuer. Dans cet état, il ny a plus de liens damitié ou de famille qui tiennent. On a besoin dargent pour acheter de la drogue, on le prend où il est, on agresse qui en a sil le faut. Cest cela qui est dramatique dans la drogue: elle fait de vous un être qui na plus de liens véritables sauf avec sa drogue. CE NEST PLUS HUMAIN DE VIVRE COMME CELA. Avec les drogues douces, la dépendance est moins physique.

Elle est surtout mentale. Cest une habitude très puissante dont on a du mal à se défaire. Mais l’habitude nest-elle pas aussi une drogue?

Il y a autre chose que les drogues ont en commun. Quon les avale, quon se les injecter ou quon les fume, on cherche à combler un VIDE INTERIEUR avec ces substances. Elles sont des objets qui essaient de remplacer des paroles, des échanges ou une créativité que lon narrive pas à sortir de soi. On souffre d isolement et la drogue vous pièges en vous isolant encore plus.

Peut-être que certains se droguent parce que vers lâge de sept ou huit ans, alors quils auraient du commencer à devenir autonomes par rapport à leurs parents, ils ny ont pas réussi. Ils ont perdu toute relation véritable avec leurs parents, nayant que des copains qui exercent sur eux leur influence à la place de celle quexerçaient les parents. Ce genre de copain pousse souvent à se droguer. On se retrouve alors sous une double dépendance, celle des copains plus celle de la drogue. Toutes les dépendances-quelles qu elles soient- sont mauvaises.

Parfois, cest le MANQUE DAMOUR qui pousse vers la drogue, l impression que l on nest pas aimé et de naimer personne.il y a des moments comme cela dans la vie de tout le monde. Il ne faut jamais se décourage, car ce qui rend le plus heureux, cest daimer et non pas dêtre aimé. Mais pour aimer, il faut commencer par s ouvrir un peu aux autres.

  • dalla Tesina per scuola media La droga di Andrea Depani

Pubblicità
shares