Stéphane Mallarmé

Naît à Paris, et dans l’adolescent sa mère meurt. Après un séjour en Angleterre, il se marie et devient professeur danglais. Mallarmé est encore peu connu mais Huysmans publie « À Rebours » (1884), dans lequel il parle de Mallarmé en termes enthousiastes. Mallarmé travaille alors à son grand ouvre, « Un coup de dés », quil voudrait comme un livre absolument originale.

La révolution poétique opérée par Mallarmé est radicale. Un nouveau type de communication sétablit entre le poète et le lecteur. : libéré des contraintes du langage quotidien, le poète peut faire de la langue linstrument privilégié pour pénétrer le mystère de l’Univers sans jamais sacrifier les exigences de son art.

Mallarmé découvre les Fleurs du Mal et il a un conflit dordre esthétique, entre le Beau et le Réel. Ce conflit peut trouver sa solution dans un Art impersonnel, mystérieux et sacré qui est pour le poète le seul moyen dévasion.

Le langage devient  pour lui le moyen de découvrir le sens caché des choses, le moyen pour aller au-delà des apparences.

Stéphane Mallarmé

Audio Lezioni sulla Letteratura italiana dell’ottocento del prof. Gaudio

Ascolta “Letteratura italiana dell’ottocento” su Spreaker.